ENG
This is a center of identity expression, conceived as The New Necessary Program for the Metropolis. Its potentiality: to give wandering minorities a place for exchange, sharing, and struggle to manifest and express themselves, as an alternative to connected platforms and social networks. The platform acts as a social condenser, where people meet between minorities and militate together to assert their rights. These minorities are attracted to this colorful space to consume and cultivate their differences, to feel safe to be themselves, to join and organize around common values. We take the intensity of the metropolis and put it in a platform in the middle of the fields. This takes up the idea of big festivals, euphoric places, a parallel world that feeds off the metropolitan intensity. The social machine where one comes for a limited time. It is a field of ephemeral objects positioned in an ambiguous landscape, which gives the impression of an endless expanse (ambiguous landscape). The proximity of the airport creates an intense machine that provokes global manifestations. The platform is buried in the subsoil on 3 layers of intensity. Space-generating objects. The ground is designed as a slab of punched metal panels in which objects are anchored. It is the idea of the free plan, for great flexibility, which brings us back to the condition of nomadism. The plan is based on 5 space-generating objects.The free wall divides the space and creates subspaces.The tent, a typical nomadic object, is an intimate and flexible space for sleeping. He takes up the idea of setting up his camp with his minority.The heating mat is a social condenser around which we gather and exchange. Metaphorically, it represents fire, the basic element of human socialization.The climax is the celebration of the staircase, which no longer becomes a simple connection from one floor to another, but a place of meeting and struggle between different minorities. It reinterprets both the auditorium through verbal confrontation, as well as the arena where one engages physically.Neon is the 5th element that contributes to create landscapes of light. More than simply generating a space, it gives it an atmosphere conducive to liberating activities.

FR
Il s'agit d'un centre d'expression identitaire, conçu comme le Nouveau Programme Nécessaire à la Métropole. Sa potentialité : donner aux minorités en errance un lieu d'échange, de partage, de lutte pour se manifester et s'exprimer, comme alternative aux plateformes connectées et aux réseaux sociaux. La plateforme agit comme un condensateur social, où les gens se rencontrent entre minorités et militent ensemble pour faire valoir leurs droits. Ces minorités sont attirées par cet espace coloré pour consommer et cultiver leurs différences, pour se sentir en sécurité pour être elles-mêmes, pour se rejoindre et s'organiser autour de valeurs communes. Nous prenons l'intensité de la métropole et la mettons dans une plateforme au milieu des champs. Cela reprend l'idée des grands festivals, des lieux euphoriques, un monde parallèle qui se nourrit de l'intensité métropolitaine. La machine sociale où l'on vient pour un temps limité. C'est un champ d'objets éphémères positionnés dans un paysage ambigu, qui donne l'impression d'une étendue sans fin (paysage ambigu). La proximité de l'aéroport crée une machine intense qui provoque des manifestations globales. La plateforme est enfouie dans le sous-sol sur 3 couches d'intensité. Des objets générateurs d'espace. Le sol est conçu comme une dalle de panneaux métalliques perforés dans laquelle sont ancrés des objets. C'est l'idée du plan libre, pour une grande flexibilité, qui nous ramène à la condition du nomadisme. Le plan est basé sur 5 objets générateurs d'espace.Le mur libre divise l'espace et crée des sous-espaces.La tente, objet typique du nomadisme, est un espace intime et flexible pour dormir. Il reprend l'idée d'installer son campement avec sa minorité.Le tapis chauffant est un condensateur social autour duquel on se rassemble et on échange. Métaphoriquement, il représente le feu, élément de base de la socialisation humaine.Le point d'orgue est la célébration de l'escalier, qui ne devient plus une simple liaison d'un étage à l'autre, mais un lieu de rencontre et de lutte entre différentes minorités. Il réinterprète aussi bien l'auditorium par la confrontation verbale, que l'arène où l'on s'engage physiquement.Le néon est le 5e élément qui contribue à créer des paysages de lumière. Plus que de générer un espace, il lui confère une atmosphère propice à des activités libératrices.

ABOUT
Location: Berlin, Germany
Collaboration: Noémie Ali, Claire Heuschkel







©ARLAB 2021