ENG
The Speculative Palace is located just a few bends in the river, it overlooks the Grand Canal Dock.
It is a Mannerist figure, who does not idealize a great revolution, but rather the change of an era that belongs to us, and which sews together the permanence of the city. A bar (hotel) examines societal needs; a neo-constructivist structure (utilitarist skeleton) raises it; a social pier animates it; a Consultative Palace (Economic Organization) for the New World operates it; a lock (hydroelectric power plant) feeds it. A shelter that generates common for men; a composition capable of capturing their flow, ergonomists as well as users, and making them converge, all aimed at accompanying the worlds state of maximum entropic dissimilarity, where the metaphor implies the civic sense of architecture.
The building contains restaurants, a lounge, wellness, fitness, meeting rooms, and coworking. There is an alternative mode of occupancy with a soft shimmering partitioning with curtains, in contradiction to the vio- lence of the structure. These shim- mering draped surfaces are used to give a certain degree of illusionism. The seriality of the typology seeks to reinforce the illusion of infinity, the same infinity studied by the Italian utopians of the 1960s. There is there- fore a strong ambivalence between privacy and community in the plans. We try to talk about the typology of the “digital-industrial complex” inspired by the giants of the web, which is based on a metaphor of the end of networked privacy, an open- source program.

FR
Le Palais spéculatif est situé à quelques coudes du fleuve, il surplombe le quai du Grand Canal, c'est une figure maniériste, qui n'idéalise pas une grande révolution, mais plutôt le changement d'une époque qui nous appartient, et qui coud la permanence de la ville. Un bar (hôtel) examine les besoins de la société ; une structure néo-constructiviste (squelette utilitariste) l'élève ; un quai social l'anime ; un Palais consultatif (Organisation économique) pour le Nouveau Monde le fait fonctionner ; une écluse (centrale hydroélectrique) l'alimente. Un abri qui génère du commun pour les hommes ; une composition capable de capter leur flux, ergonomes comme utilisateurs, et de les faire converger, le tout visant à accompagner l'état des mondes de dissimilarité entropique maximale, où la métaphore implique le sens civique de l'architecture.
Le bâtiment contient des restaurants, un lounge, du bien-être, du fitness, des salles de réunion et du coworking. Il existe un mode d'occupation alternatif avec un cloisonnement doux et chatoyant avec des rideaux, en contradiction avec la vio- lence de la structure. Ces surfaces drapées et miroitantes sont utilisées pour donner un certain degré d'illusionnisme. La sérialité de la typologie cherche à renforcer l'illusion de l'infini, ce même infini étudié par les utopistes italiens des années 60. Il y a donc une forte ambivalence entre l'intimité et la communauté dans les plans. Nous essayons de parler de la typologie du "complexe numérique-industriel" inspirée par les géants du web, qui se base sur une métaphore de la fin de la vie privée en réseau, un programme open source.


ABOUT
Location: Dublin, Ireland
Collaboration: Candice Joyce Blanc






©ARLAB 2021